Catégories
saison 1

Infect Your Friends And Loved Ones

“Le seul t4t que je connaisse,” dis-je, “c’est celui du vieux forum Craig List.”
“Exactement, c’est ça”, elle dit, “ C’est une sorte de blague. Des meufs trans qui baisent avec des meufs trans. Mais en vrai, c’est une éthique.
Des meufs trans qui aiment les meufs trans, avant tout le reste. Hoes before bros.”
Cette idée me rappelle à un passé douloureux.
“Donc c’est genre un gang de meuf trans maintenant ?”
Elle donne un grand coup de volant et se gare devant la grange. Je vois des femmes sur le porche de la ferme. Mes sens sont en alerte, je me dis que c’est peut-être des femmes trans, et pour une fois, j’ai vraiment
l’impression qu’elles ne sont pas des Avortons, mais que ces filles sont bien trans elles aussi.

“ C’est pas un gang. C’est une promesse. Juste la promesse d’aimer les meufs trans avant tout le reste. L’idée- qui est parfois éloignée de la pratique – c’est que même si une meuf est ta pire ennemie, du genre que la voyant brûler vive devant tes yeux tu l’éteindrais même pas
avec ta pisse, ben si elle est trans, alors tu lui offrirais ton lit, tu partagerais avec elle ton dernier shot d’hormones.”

“ Ca ressemble à un genre d’utopie pour meuf trans”.

Je suis tellement secouée que ça n’est même pas sarcastique. Elle rit.
“ Fais pas genre. T’as déjà rencontré une meuf trans non ? Tu penses que les mots meuf trans et utopie peuvent aller dans la même phrase ?Même quand on n’est pas en dèche d’hormones, on reste des connasses. C’est un nid de vipères ici. Utopie mon cul.”

Elle me regarde intensément. Ma nervosité doit
être clairement visible sur mon visage.

« Voilà ce que c’est », dit-elle plus doucement, “on vise très haut, on essaye de s’aimer les unes les autres, et à la fin on fait avec ce qu’on a. On s’arrange pour prendre soin les unes des autres. Et même si on ne peut pas toutes s’aimer, on arrive au moins à se respecter. “

Après un silence, elle dit “je me souviens de comment j’étais avant la contagion. Toujours inquiète d’être vue avec une autre meufs trans, par peur que sa transness ne révèle la mienne, et qu’on se fasse clock toutes les deux. Le t4t c’est un idéal, je crois, et on passe à côté la plupart du temps. Mais c’est toujours mieux qu’avant. Tout ce qu’il aura fallu, c’est la fin du monde pour qu’on y arrive.”

Torrey Peters
extrait du Chapitre Rift Wars, Iowa,
5 years after contagion
traduit de l’américain
par Paolée Baunez